• Monster'S Art (map)
  • 358, Rue Rudolf Diesel
  • Fréjus, Provence-Alpes-Côte d'Azur, 83600
  • France
walter pink 2.jpg

WALTER PINK

Du Rock, un peu de Pop, un soupçon de Prog et beaucoup de musique.

Walter pink est un groupe de Rock formé de 4 musiciens. Né en 2015 sous un horizon d'influences..

Membres du groupe
Fred (Chant)
Éric (Batteur)
Nico (Guitare)
Élias (Basse)
Savo (Manager & Fondateur)

Ville d’origine
Antibes

https://www.facebook.com/walterpinkband/

NEEDS.jpg

NEEDS

Needs est une voix sensuelle portée par une musique aérienne, une fragilité palpable et sincère qui se révèle entre pop sombre et rock planant.
Ces quatre musiciens multi instrumentistes composent ensemble lors de Jams interminables. Leur unique exigence : Faire la musique qu'ils prendraient plaisir à écouter.
Forts d'influences aussi diverses que Portishead, Muse, Queens of the Stone Age, Archive, Porcupine Tree et bien d'autres, le quatuor écrit des chansons aux ambiances complexes sans jamais être inaccessibles.
Si on peut les rapprocher de groupes établis, Needs reste une entité singulière sur scène, où plus que jamais on ressent leur besoin viscérale de faire jaillir leur musique.

FACEBOOK

VIDEO

NEW SPINS PROJEKT.jpg

NEW SPINS PROJEKT

Ensuite c’est le tour des Spins New Project. Les Spins, c’est pour moi la quintessence du style grassois. Car il existe bel et bien une couleur musicale grassoise, car une bonne partie des musiciens quarantenaires d’aujourd’hui s’est cristallisée autour de ce que fût la MJC Altitude 500 dans les années 90. Un lieu de pratique musicale, d’apprentissage, de rencontre, de répétition, de fête ou de discussions tardives improvisées sur le parking et jusqu’à tard dans la nuit ou plutôt jusqu’à ce que le gardien de la piscine sorte nous chasser à une heure avancée de la nuit. Christian Boyé, le prof de guitare d’une génération, a initié ce petit monde au rock fusionnel de Frank Zappa, et au fur et à mesure des apprentissages musicaux, c’est cette idée de la musique qui a pris vie dans les divers groupes grassois qui se sont formés autour de ce lieu, aussi central que contesté dans son fonctionnement d’alors. Anchris Cano, à la basse et Miguel Rincon, à la guitare ont toujours été les piliers de ce groupe qui a su traverser les époques et les changements de musiciens pour faire vivre son style propre, sans cesse perfectionné mais jamais dénaturé. Prenez un peu de Stanley Clarke pour la basse démonstrative et musicale à la fois, un peu de funkadelic pour le funk-rock électrique, un peu des Meters pour le jeu rythmique tranché, un peu de Paco de Lucia (ou un peu de Carlos Santana j’hésite) pour une touche latino-hispanisante, un peu de ZZ Top pour le côté powerful blues mais aussi du Weather Report pour l’inspiration et la subtilité … emballez le tout dans un esprit Zappa époque « Zoot Allure » et vous obtiendrez les Spins. Un groupe qui envoie sur scène mais qui a toujours su (ou voulu) mettre en avant l’amitié et le partage plutôt que l’ambition professionnelle. Ses membres fondateurs Anchris et Miguel, aide-soignant et déménageur, entretiennent la tradition des ouvriers musiciens et une certaine manière de faire de la musique en dehors de la retenue, du snobisme et du manque de sincérité des artistes programmés par leur milieu familial ou par le conservatoire pour la pratique de la musique. Cela s’entend dans leur interprétation qui porte directement à l’oreille de ceux qui l’écoutent les valeurs de ceux qui jouent, sans textes chantés, la sincérité et l’implication des musiciens ainsi se suffisent pour transmettre. Leur musique est de qualité, vraiment, mais elle n’est jamais gratuitement sophistiquée ou inutilement délicate, leur riffs respirent l’authenticité et la force de ceux qui se sont faits seuls dans la musique. Ce qui est admirable, c’est leur capacité à intégrer de nouveaux et jeunes musiciens dans le groupe à la batterie et à leur transmettre l’esprit du groupe au-delà du simple style musical.

FACEBOOK

VIDEO

PAF 8.JPG.jpg